• Emilie BELLANGER

Conclusion d'un mois au temps du calendrier républicain !

Nous pourrions dire du calendrier républicain qu'il est assez dépaysant et pourtant il n'y a pas plus local, pas plus national, pas plus français que ce calendrier créé par Fabre d'Églantine !


Il ne faut pas oublier que ce calendrier a été créé en pleine Révolution Française ! A l'époque, nos aïeux vivent l'abolition de la Monarchie, le but est de rendre le pouvoir au peuple. On est en pleine séparation de l'Eglise et de l'Etat ! Il serait donc illogique dans ce contexte de continuer à utiliser un marqueur du temps qui passe, construit sur la religion catholique avec une succession de Saints. Quoi de mieux donc qu'un calendrier construit sur le quotidien du peuple français, dont les noms des jours qui s'égrènent sont issus de la nature, du monde agricole et liés aux quatre saisons ? En bref, c'est une esquisse de retour à la terre.


Avez-vous conscience que ce calendrier est dédié au français ? En effet, on pourrait penser que les noms issus de la faune, de la flore et des instruments ruraux auraient une signification universelle... Que nenni ! Les noms sélectionnés par Fabre d'Églantine pour ce calendrier sont issus de la nature présente en France, des outils agricoles utilisés par le peuple de France.


La Révolution Française a laissé la place à un nouveau monde qu'il faut construire sur de nouvelles bases, de nouvelles valeurs. Un vent de Liberté souffle sur la France, le pays a besoin de Fraternité et d'Egalité pour se relever. Lors de la naissance de la République Française Une et Indivisible le 22 septembre 1792 (1er vendémiaire de l'an I), les révolutionnaires adoptent la devise : « Unité, indivisibilité de la République, Liberté, Égalité, Fraternité ou la mort ». On est proche de la devise de la République Française telle qu'on la connait aujourd'hui, telle qu'elle est frappée sur notre monnaie (Le Franc et l'Euro), telle qu'elle s'affiche au fronton de nos bâtiments nationaux...



Fabre d'Églantine, de son nom de naissance Philippe-François-Nazaire Fabre, était un poète, dramaturge, acteur et homme politique français. Carcassonne le voit naître le 28 juillet 1750. Il participe avec Marie-Joseph Chénier et Jacques-Louis David à la création du calendrier républicain français. Quand ses pairs présentent une idéologie agricole et rurale, lui propose une dénomination très poétique des mois et des jours. Condamné pour "corruption, trafic d'opinion, tentative de division et de destruction de la représentation nationale", il sera guillotiné avec Danton, à Paris, le 16 germinal an II de la République Française Une et Indivisible soit le 5 avril 1794 !


Le calendrier républicain français lui a survécut mais peu longtemps. Entré en vigueur le 15 vendémiaire an II (6 octobre 1793), mais débutant le 1er vendémiaire an I (22 septembre 1792) jour de la proclamation de la République, il fût abrogé le 22 fructidor an XIII (9 septembre 1805).


Retrouver l'intégralité d'Un mois au temps du calendrier républicain français dans le document PDF situé en bas de page du site.


Sources : Décret de la Convention nationale portant sur la création du calendrier républicain, Rapport fait à la Convention Nationale par Fabre d'Églantine (Lire en ligne).


Merci de votre attention, de vos likes et partages !

46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout