• Emilie BELLANGER

M comme Médicale

Pour ce dernier jour de la deuxième semaine du #ChallengeAZ, le lettre M nous emmène au cœur de la Généalogie Médicale.

La maladie a toujours fait partie de la vie quotidienne de nos ancêtres. Pendant l’Antiquité, il n’y avait pas de lieux collectifs publics destinés à l’hospitalité des souffrants et nécessiteux. C’est à la fin de cette période de l’Antiquité et au début du Moyen-Âge (du Ve siècle au XVe siècle) que des hôpitaux ou hospices religieux publics commencent d’exister. Le premier hôpital de Paris voit le jour afin de traiter plus largement le problème des épidémies. Cet hôpital parisien, le Quinze-Vingt est créé par Saint-Louis (Louis IX) après son retour des croisades au milieu du XIIIe siècle. Louis XIV crée quant à lui l’Hôpital Général en 1656. La Révolution malgré de bonnes volontés, n’y change pas grand-chose, et l’hôpital reste sous la tutelle de l’Etat par le biais des pouvoirs publics municipaux. 1838 voit la naissance des cliniques privées. L’hôpital public est toujours un hôpital-hospice jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale qui en marque la fin. Les métiers hospitaliers se spécialisent alors (Professions médicales, non médicales, paramédicales : Médecine, Chirurgie, Gynécologie, Obstétrique, Pédiatrie, Psychologie, Psychiatrie, Biologie, Pharmacie…) jusqu’à l’hôpital que l’on connaît aujourd’hui.


Et la généalogie dans tout ça ?

Les Archives Hospitalières témoignent de la vie de nos ancêtres de la naissance à la mort en passant bien sûr par les maladies ou encore les accidents. Afin de soulever le couvercle du coffre aux secrets et consulter les archives hospitalières, les recherches se mèneront aux Archives Départementales ou au cœur de l’hôpital. La série F est particulièrement intéressante pour savoir si nos ancêtres ont séjourné à l’hôpital, elle recense notamment les registres des entrées et sorties. Outre la découverte d’un passage à l’hôpital, il est possible de connaître la durée et le motif du séjour ainsi que le motif de la sortie (guérison ou décès ?). Et en sus de l’Etat-Civil, la situation du patient est souvent précisée (âge, métier, situation familiale…). Par ailleurs, toujours dans la série F complétée de la série K, on trouvera le personnel hospitalier qu’il fut laïc ou ecclésiastique et elles sont donc à consulter en cas d’ancêtres exerçant une profession médicale ou hospitalière (personnel administratif ou technique).


Toutefois, les données médicales et personnelles sont d’autant plus protégées qu’elles sont sensibles. Il faudra donc s’armer de patience pour la consultation des documents qui n’échappent pas aux délais de communicabilité. Comptez entre 150 ans et 30 ans depuis la date de l’acte dans le meilleur des cas pour espérer consulter ces documents (150 ans pour les dossiers avec données médicales individuelles à 30 ans pour les dossiers sans données médicales, personnelles, d’état-civil ou mettant en cause la vie privée).


En généalogie, outre l’intérêt de savoir de quoi souffraient ou sont mort nos aïeux, il peut être intéressant de rechercher les transmissions de maladie… Les maladies éprouvées par nos ancêtres étaient-elles contagieuses ? Ont-elles décimées la famille ? Étaient-elles héréditaires ?


La généalogie médicale n’est pas que la recherche de maladie ou de causes de décès chez nos aïeux. En effet, la science progressant la généalogie peut avoir des applications thérapeutiques. Ce sont les apports de la psycho-généalogie, de la numéro-généalogie ou encore de la grapho-généalogie. Chacune de ces applications ayant des approches différentes et complémentaires. La psycho-généalogie permettra au patient suivant une psychothérapie à se recentrer, se situer au sein de sa famille et à prendre conscience que ses blocages sont hérités de l’influence familiale et générationnelle. La numéro-généalogie et la grapho-généalogie basées réciproquement sur la numérologie et la graphologie doivent permettre d’établir le caractère, la personnalité de l’ancêtre étudié et les orientations majeures de sa vie.


Bon week-end et à lundi pour la lettre N comme…

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout