• Emilie BELLANGER

T comme Titres

Nous entamons la dernière ligne droite du #ChallengeAZ ! En cette nouvelle semaine, c’est avec la lettre T comme Titres que j’ouvre le bal…

Tout d’abord les titres de civilités sont des formes de politesse envers une personne et le rang ou la fonction qu’elle occupe. Ces titres varient en fonction de l’époque, Sieur(s), Dame(s) et Damoiselle(s) du Moyen Âge sont devenus les Monsieur, Messieurs, Madame, Mesdames, Mademoiselle et Mesdemoiselles de l’époque moderne. Le titre Mademoiselle disparait au cours de notre époque contemporaine (2012). On peut également trouver le titre Veuve(s) pour les femmes dont l’époux est décédé. Les titres de l’époque moderne ont leurs formes abrégées : M. pour Monsieur, MM. pour Messieurs, Mme pour Madame, Mmes pour Mesdames, Mlle pour Mademoiselle, Mlles pour Mesdemoiselles et Vve pour Veuve.


Viennent ensuite les titres académiques, ceux obtenus grâce à un diplôme ou une fonction professionnelle, tels les Docteurs (possesseurs d’un doctorat), Maîtres (avocat, avoué, notaire, huissier, etc.) et Professeurs.


Enfin, les titres honorifiques sont des titres de noblesses. Les titres de noblesses ne sont pas liés aux personnes mais aux territoires administrés. Ainsi, le Duc et la Duchesse régissent un duché ; le Marquis et la Marquise dirigent un marquisat ; le Comte et la Comtesse gèrent un comté ; le Vicomte et la Vicomtesse possèdent une vicomté ; le Baron et la Baronne administrent une baronnie ; le Seigneur et sa Dame gouvernent une seigneurie ; le Chevalier a été adoubé ou a hérité ce titre d’un ancêtre et l’Écuyer est un noble sans titre.


Il est fréquent de lire les titres de civilités dans les actes de la vie de nos ancêtres, tels les actes de baptême, naissance, mariage, sépulture ou décès.

On rencontre assez facilement le titre académique de Maître au détour des actes notariés, des jugements de divorce ou encore des comptes-rendus de procès.

Il est plus rare de rencontrer les autres titres académiques. Quant aux titres de noblesse, n’étant pas des titres d’usage, il est plus rare de les croiser dans les actes de nos ancêtres.

Les avez-vous rencontrés ?

Pour ma part, les archives notariales m’ont donné accès aux contrats de mariage, déclarations de grossesses, achats, ventes et/ou locations de biens de mes ancêtres. Et les archives judiciaires m’ont révélées les jugements de divorce, les enquêtes pour disparitions, ou encore les condamnations de mes aïeux… J’ai rencontré dans ces actes, des notaires, des avoués, des avocats, des huissiers portants le titre académique de Maître(s).


Par ailleurs, descendante des Ducs de Bretagne, j’ai pu lire un certain nombre de titre honorifique au travers d’ouvrages traitants de la noblesse.

Et vous, avez-vous des ancêtres issus de la noblesse ?

À demain pour une nouvelle aventure alphabétique !

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout