• Emilie BELLANGER

W comme Wagon


Qui dit Wagon dit train et qui dit train dit chemin de fer…


Dans le département d’Eure-et-Loir (28), existait une voie ferrée de Chartres à Nogent-le-Rotrou en passant par La Loupe. Le tronçon de Chartres à La Loupe fut mis en service en 1852, et le tronçon de La loupe à Nogent-le-Rotrou en 1854. Cette voie ferrée se situait sur la ligne de Paris-Montparnasse à Brest.

Julie Pauline HAUDEBOURG mon aïeule à la 6ème génération (Sosa 61) née le 22 juin 1836 à Nogent-le-Rotrou et mariée à 17 ans avec Louis François Paul COURCIER le 21 février 1854 à Nogent-le-Rotrou, a exercé divers métiers dont celui de garde-barrière au passage à niveau de la Messesselle à Nogent-le-Rotrou (de 1866 à 1876) et son époux était lui-même employé au chemin de fer de l’Ouest (dès 1866) tantôt en tant que chef d'équipe sur la voie tantôt en tant que gardien du chemin de fer.


Les barrières du passage à niveau de la Messesselle à Nogent-le-Rotrou sont levées et baissées mécaniquement notamment grâce à l’action de mon aïeule Julie. Entre quelques montées et descentes de barrières, Julie met au monde ses deux derniers enfants, un garçon et une fille avec 9 ans d’écart. Les aînés de ses enfants, trois filles et un garçon sont nés avant que le chemin de fer n’entre dans sa vie. Malheureusement, la naissance de sa dernière fille lui coûtera la vie. Elle mourut le lendemain de la venue au monde de Juliette, le 9 mars 1876.


Le père de ses enfants, Louis, prendra le relais de gardien du passage à niveau de la Messesselle jusqu’à son remariage le 14 avril 1877 à Nogent-le-Rotrou avec une veuve du centre-ville, Hélène. Il fallait bien une belle-mère bienveillance pour sa petite Juliette qui marche à peine. Hélène s’occupera de ses enfants, de ses beaux-enfants et des barrières du passage à niveau de la Messesselle, pendant que Louis redeviendra Chef d’équipe du chemin de fer de l’Ouest sur la voie.


Louis Emile COURCIER, troisième enfant et premier fils de Julie Pauline HAUDEBOURG et de Louis François Paul COURCIER, et aussi mon aïeul à la 5ème génération (Sosa 30) vécut au lieu-dit du passage à niveau de la Messesselle jusqu’à son mariage le 4 avril 1885 à Nogent-le-Rotrou avec Marie Eugénie Joséphine GESLAND (Sosa 31) où fut témoin l’un des fils d’Hélène (la belle-mère bienveillante).


Ainsi s’achève l’histoire de mes aïeux avec le passage à niveau de la Messesselle à Nogent-le-Rotrou dans l’Eure-et-Loir (28).


À demain !

18 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout