• Emilie BELLANGER

#ChallengeAZ - R comme Recensements

Le #ChallengeAZ a débuté le 1er novembre. Le but est de publier un article de généalogie par jour de la lettre A à la lettre Z. Cette année, pour la première fois, je vais tenter de relever le défi !


Recensements de population


Avant la révolution française, divers recensements de population eurent lieux en France tels que le recensement des paroisses et feux des Bailliages et Sénéchaussées de France en 1328 ou le dénombrement des paroisses, des feux et des personnes imposables âgées de huit ans et plus décidé par Colbert (ministre de Louis XIV) en 1664.


Depuis la révolution, les recensements de population sont effectués nationalement tous les 5 ans (sauf exception : guerres par exemple) pour l'ensemble de la population sans distinction d'âge.


En France, ils permettent de connaître le nombre d'habitants de chaque commune. Outre, l'intérêt en terme de statistiques (notamment de l'INSEE), ils ont l'avantage d'être utiles aux généalogistes familiaux et successoraux.


L'accessibilité des listes nominatives de recensement de population dépend des archives départementales. Si certaines archives départementales publient ces listes sur leur site internet, d'autres les réservent à la salle de lecture. De même que les années disponibles diffèrent d'une commune à une autre pour des raisons diverses mais principalement pour des raisons de conservation (les plus anciennes sont souvent détruites).

Les archives départementales de la Sarthe ont publié ces listes de recensement de population sur leur site internet mais les listes antérieures à 1906 ont été détruites pour la plupart avec des exceptions communales telles que le village d'Aigné ou d'Ardenay-sur-Mérize pour lesquels on peut consulter des listes dès l'an IV de la République qui correspond à 1795-1796.

Alors que ces mêmes listes sont disponibles dès 1836 en ligne sur le site des archives départementales d'Eure et Loire, voire même dès 1818 pour la ville de Chartres.

Quant aux archives de Paris, elles n'ont aucunement publié les listes de recensement de population.


Une mine d'or pour les généalogistes


Les listes de recensement de population ne doivent surtout pas être écartées des recherches généalogiques.

En effet, les listes sont nominatives et indiquent l'adresse et la composition du ménage à un instant T. Effectués tous les 5 ans, les états de recensement permettent donc de suivre l'évolution des familles au sein de la commune (déménagements ? naissances ?). C'est ainsi que l'on découvre des fratries dont on ignorait jusqu'à l'existence ou bien que l'on peut estimer une année ou une période de décès à défaut d'en connaître la date exacte.


Je ne vous cache pas qu'il s'agit d'un travail fastidieux car les listes nominatives de recensement de population contiennent bien souvent des centaines de pages. Mais quelle joie lorsque la vie de nos aïeux se dévoilent sous nos yeux. On y découvre bien souvent les prénoms usuels de nos ancêtres et on les voit naître, grandir, puis quitter le foyer au fil des pages. Une vraie plongée dans le passé.


Je crois, au final, que ce sont les archives que je préfère ! Si vous êtes bloqué dans vos recherches, je vous conseille ce détour qui vaut parfois son pesant d'or !


Sources : Archives Départementales de la Sarthe, de l'Eure-et-Loir et de Paris, Wikipedia.

Photo : archive.lamayenne.fr


Et n'oubliez pas :

Je vous donne rendez-vous demain pour découvrir

la lettre S de mon #ChallengeAZ !

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout