• Emilie BELLANGER

E comme Ecole

Vous souvenez-vous de votre première rencontre avec la généalogie ?


Pour moi, c’était à l’école primaire… Je me souviens que le maître nous avait demandé de noter les noms de nos parents et grands-parents, puis de compléter en remontant le plus possible en interrogeant nos familles (parents, oncles et tantes, grands-parents…). Dans mon souvenir, je n’étais pas remonté très loin mais la magie de l’enquête généalogique avait fait son œuvre et je n’ai plus eu de cesse d’y revenir. Ce maître m’a passionné et j’ai eu plaisir à le retrouver plus tard dans la salle de lecture des Archives Départementales de notre département. L’école est donc une porte d’entrée vers la généalogie, vers l’histoire de notre famille.


Pour les plus jeunes, réaliser son premier arbre généalogique permet de travailler les notions de temps, de chronologie, de vie quotidienne et d’histoire. Pour les plus grands établir un arbre généalogique permet de travailler les métiers, les différents calendriers, la géographie, l’histoire. Quel que soit l’âge ou le niveau, la généalogie est donc une discipline transversale mêlant histoire, géographie, arts plastiques, mathématiques, français et instruction civique.

L’école c’est aussi une ouverture vers la mémoire de nos ancêtres. Tant que c’est possible, interrogeons-les sur leurs souvenirs d’école. C’était comment l’école au temps de nos grands-parents ? Allaient-ils à l’école ? Ecole des filles d’un côté, école des garçons de l’autre, début des écoles mixtes, école publique ou privée, école religieuse ou laïque ? Comment y allaient-ils (à pied ? seuls, avec les frères et les sœurs, avec des voisins ?) ? Qu’emmenaient-ils pour le repas du midi ?


Peut-être même auront-ils conservé des papiers scolaires : leur cahier et/ou manuels d’écolier, leur(s) diplômes (certificat d’études primaires créé en 1874 passé vers l’âge de 13 ans ; baccalauréat créé en 1808 ; autres), leur(s) photo(s) de classe…


Autant de questions et de documents qui permettent d’entrer dans la vie quotidienne de nos aïeux et de comprendre leur mode et niveau de vie.


À demain pour la lettre F…

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout